Un énorme ventilateur à Macenta

Un énorme ventilateur à Macenta

Posté dans : La vie en mission | 0

Il est 12h45 lorsque le bruit du rotor de l'hélicoptère de l'UNHAS (la compagnie aérienne des Nations Unies pour les travailleurs humanitaires) commence à se faire entendre. Nous sommes à quelques kilomètre du CTE, sur la cour de récréation d'une école. C'est sur cette piste improvisée que l'hélicoptère, un modèle russe, va se poser. Son équipage, russe aussi, amène du fret.

Comme Macenta est à plusieurs jours de route de Conakry, une partie du matériel doit prendre la voie des airs. Aujourd'hui ce sont des médicaments et des tests de détection pour le laboratoire qui sont livrés. Ils sont conditionnés dans des emballages qui préservent la chaine du froid.

C'est aussi l'occasion de discuter avec l'équipage et d'avoir des nouvelles d'autres équipes d'humanitaires, en Guinée, mais aussi en Sierra-Léone ou au Liberia.