Renforcer le système de santé en Guinée

Renforcer le système de santé en Guinée

Posté dans : La vie en mission | 0

Les pays peuvent être frappés par des flambées épidémiques et par des catastrophes à n’importe quel moment, causant des souffrances humaines, des décès et des pertes économiques à grande échelle. Si les systèmes de santé ne sont pas suffisamment armés pour faire face à ce type de situations, les populations touchées peuvent être extrêmement vulnérables.1

Dans un rapport de l’OMS, le lien entre un système de santé fragile et les flambées épidémiques est clairement établi. Dans une première phase de son intervention en Guinée, et en particulier dans la préfecture de Macenta, la Croix-Rouge française s’est attachée à gérer les conséquences directes de l’épidémie Ebola : mise en oeuvre d’un centre de traitement Ebola et activités dans les communautés. Aujourd’hui et depuis plusieurs semaines, la préfecture de Macenta est redevenue une préfecture « verte »; c’est à dire sans cas Ebola, ni cas contact depuis plus de 42 jours.

La vigilance reste de mise et les actions de sensibilisation communautaires à la maladie à virus Ebola sont toujours d’actualité mais elles ne sont pas suffisantes pour prévenir l’apparition de nouvelles épidémies de maladie infectieuse. C’est la raison pour laquelle la Croix-Rouge française travaille à renforcer le système de santé sur la préfecture de Macenta. Les activités de la Croix-Rouge française se concentrent sur l’hôpital préfectoral de Macenta et les dix-sept centres de santé de la préfecture.

Des équipes pluridisciplinaires (Médecins, infirmiers, hygiénistes et sensibilisateurs communautaires) travaillent avec la Croix-Rouge guinéenne et la Direction préfectorale de la santé pour renforcer les compétences des agents de santé, réhabiliter les structures des centres et optimiser la prise en charge des flux de patients, notamment infectieux.

 

1/ Strengthening health-system emergency preparedness: toolkit for assessing health-system capacity for crisis management. Copenhagen: World Health Organization; 2012. Available from:http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0008/157886/e96187.pdf [cited 2014 Nov 3].